Téléphoner #3 - Jean Zuber (Swiss Music Export) & Juliette Olivares (Live DMA)

Date: 26. Mai 2020

Time: 14.00


Deux structures qui connectent

Passionnée de musique Juliette Olivarestravaille pour le réseau européen de musique live: Live DMA, en tant qu'assistante de communication et de projet. Elle se charge de mettre en place une plateforme de ressources ainsi que de coordonner la journée « Open Club Day » une initiative qui permet aux lieux de concert de toute l'Europe d'ouvrir leurs portes à un nouveau public. Live DMA est un réseau européen non gouvernemental qui travaille à soutenir et à promouvoir les salles de concerts particulièrement pour les musiques actuelles. Live DMA est un réseau international basé sur une vision et des valeurs communes. Depuis sa création, au sein du réseau, l'échange de bonnes pratiques et d'expériences a été au centre des activités mise en place.

Aujourd'hui, le réseau est composé de 20 membres situés dans 16 pays. Les membres sont des associations régionales et nationales de musique live qui représentent plus de 3000 lieux, clubs et festivals de musique situés dans toute l'Europe.

En 2017, la Commission européenne a reconnu Live DMA comme réseau européen et a accordé, via le programme Creative Europe, un financement pour développer le projet Live Style Europe du réseau. Live Style Europe est un "programme de renforcement des potentiels" dont l'objectif est de soutenir les salles de concert, les clubs, les festivals et les associations régionales et nationales de concerts, de leur fournir des compétences et des outils afin que ces salles puissent s'adapter aux changements du secteur de la musique.

Jean Zuberest basé à Zurich, et dirige Swiss Music Export (SME). Swiss Music Export est une initiative commune de Pro Helvetia, de la Fondation des producteurs de phonogrammes, de la Fondation SUISA, de la Fondation CMA,et de la Fondation suisse des artistes interprètes SIS. ’Sous forme d’association SME, est l’organisation suisse de référence pour l’export des musiques actuelles. SME se concentre sur les artistes ayant une chance réaliste sur des marchés potentiels, principalement en Europe. Jean Zuber est également musicien et compositeur. Avant de diriger SME, Jean Zuber a travaillé dans un bureau de conseil et de recherche, et a ensuite dirigé sa propre maison de disques en Suisse. Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur commercial de l'ETH Zürich.

Rassembler, fédérer et créer des outils

Pendant cette période où les contacts sont difficiles et les frontières fermées, la priorité des deux structures a été de garder des canaux de communication ouverts avec ses membres, leurs partenaires institutionnels ou professionnels, et le public.

Différents groupes de travails et des rendez-vous réguliers ont été mis en place entre les membres de Live DMA qui leur a permis d’échanger. Pour Juliette il est crucial de mettre en place des projets qui permettent aux salles, aux artistes et au public de garder un lien. Tels United We Stream : une plateforme digitale qui diffuse des concerts et des lives sets. Repris par le site d’ARTE cette plateforme digitale de diffusion, gratuite, depuis différentes salles et clubs a contribué à la diffusion de musique pendant le confinement et offert au public européen d’accéder à de la musique jouée en direct ou qu’ils soient. 

Pour SME, actif sur différents festivals européens, il s’agit de continuer à promouvoir les artistes suisses auprès des professionnels internationaux pour leur permettre de se développer hors territoire helvétique.  En projet avec le festival Waves à Vienne, des showcases, en direct depuis les salles et en stream, depuis des clubs à Vienne et en Suisse sont en cours de réalisation. Cela permettrait aux programmateurs de voir et entendre les groupes helvétiques sélectionnés sur place mais aussi en ligne. Aux live streams s’ajoutent des informations complètes sur les artistes. Cette solution devrait permettre aux artistes de faire des contacts malgré la situation. SME a un point de vue plutôt critique à ce sujet. Le festival Reeperbahn à Hamburg, un autre partenaire important de SME, n’est lui pas fan des live streams. Il offrira moins de concerts dans des conditions sanitaires qui respectent les demandes des autorités allemandes. Si le festival se confirme, SME soutiendra et organisera la présence d’une sélection d’artistes suisses à Hamburg.

Live DMA soutient de nombreuses initiatives locales : une politique au niveau du ticketing pour les Pays Bas (Keep your Ticket), une campagne de sensibilisation en Espagne et diverses campagnes de communication (#ApoyaTuSala). Live DMA proposent à ses membres s’ils le souhaitent un soutien dans la collecte de données afin de calculer à leur échelle nationale & régionale les dommages économiques de la crise du COVID 19 sur le secteur musical live public et met en place des outils pour permettre aux salles de s’adapter à la nouvelle situation et offrir les meilleures conditions possibles aux artiste et leur public. Un nouvel outil devrait voir le jour cet automne. Malgré une grosse présence digitale, Juliette Olivares souhaite souligner : “Les salles et les clubs sont d’abord des lieux de rencontres, il s’agit de ne pas oublier notre vocation première. Social distancing is about health. Par ailleurs réduire les capacités des lieux crée de sérieux problèmes financiers. ” Jean Zuber : “Personne ne sait comment la situation va évoluer, comment le public va réagir. Il nous faut rester attentif.”

Un lobbying intensif fait partie de la mission des deux structures. Elles s'engagent fortement pour obtenir des financements supplémentaires en cette période de grande précarité pour les artistes, les professionnels de la musique et les structures. Live DMA et SME via EMEE (European Music Exporters Exchange) via Creative Europe cherchent des financements auprès de l’Union Européenne. Le thème d’un revenu de base inconditionnel revient et pourrait être une solution. Cette situation montre aussi le besoin d’avoir des statistiques plus précises sur le milieu musical et son impact. Pour Jean Zuber qui aide également

Suisseculture Sociale à traiter les demandes, l’organisme qui a été mis en place par la Confédération pour répondre aux demandes de soutien des musiciens “Il est important de collecter des informations, du data pour permettre d’analyser et mettre en place une politique de soutien pertinente” Juliette Olivares “50 millions d’euros ont été promis dans le secteur musical dans son entierté en France. Nos membres français travaillent à ce que la répartition de l’argent revienne au secteur de manière pertinente et équitable afin que les plus touchés soit inclus dans cette aide gouvernementale. Le crowdfunding fonctionne bien pour les petites et moyennes salles qui ont une communauté de fidèles”

Solidarité

Juliette Olivares et Jean Zuber évoquent une plus grande solidarité depuis le confinement. Juliette Olivares : “On sent entre les salles une volonté de se fédérer et de faire front ensemble peu importe leur capacité. Cette période nous a aussi permis de prendre du recul, et offert un certain calme pour réfléchir, d’habitude nous sommes toujours en train de courir et de voyager”. Ce besoin de se soutenir et de trouver des solutions communes s’est intensifié dans un milieu compétitif. Cette crise fédère et soude davantage le milieu musical Jean Zuber : “Avec Suisseculture Sociale, j’ai été étonné de constater que deux musiciens suisses sur trois n’avait pas de statut. Cette situation leur a ouvert les yeux sur leur précarité, sur la nécessité de s’organiser. Ensemble, on est plus fort”.

LIVE DMA : http://www.live-dma.eu

SME : https://swiss-music-export.com

SUISSE CULTURE SOCIALE : http://www.suisseculturesociale.ch

EMEE: https://www.europeanmusic.eu

Waves Vienna : https://www.wavesvienna.com

Reeperbahn Festival : https://www.reeperbahnfestival.com